Le très haut débit en Côte-d’Or d’ici à 2025

Le très haut débit en Côte-d’Or d’ici à 2025

Les conseillers généraux discutent aujourd’hui la mise en œuvre du Schéma d’aménagement numérique des territoires (SDANT), qui a pour projet d’établir l’accès au très haut débit sur l’ensemble de la Côte-d’Or d’ici à l’année 2025.

L’ensemble des particuliers et des professionnels du département de la Côte-d’Or pourront bénéficier de la fibre optique en 2025. C’est l’ambition du Schéma directeur d’aménagement numérique des territoires (SDANT), qui fût unanimement adoptés à la fin du mois de mars dernier par les conseillers généraux.

« C’est une étape essentielle pour l’avenir de la Côte-d’Or du XXIe siècle. C’est un investissement important pour éviter une Côte-d’Or à deux vitesses », a expliqué le président du Conseil Général, François Sauvadet.

Le Conseil Général compte entamer une concertation avec les opérateurs, qui « participeront à l’investissement ». La première phase du SDANT consiste au déploiement de la fibre optique dans les zones « de carence » en termes d’accès Internet (couverture inférieure à 2 Mb/s), au cours des années 2013 à 2015. Cette étape est financée par l’Etat, le Conseil Général, la région et les fonds européens, pour un coût estimé à 44 millions d’euros.

La seconde phase de ce projet concernera les zones ayant actuellement une couverture entre 2 et 8 Mb/s, au cours des années 2016 à 2020. La troisième phase se chargera d’équiper l’ensemble du département. Le coût de ces deux dernières étapes est estimé à 164 millions d’euros.

Les communautés d’agglomération du Grand Dijon et de Beaune Côte et Sud seront quant à elles raccordées par France Télécom, d’ici à 2020.

Après validation du SDANT, ce sont les services de l’Etat qui se chargeront de la mise en place des offres commerciales. Ce projet ambitionne ainsi de « renforcer l’attractivité économique durable du territoire, la cohésion territoriale et sociale en permettant un accès facilité à de nouveaux services en matière de santé, d’éducation, d’accès à la culture, de formation, de services publics… »

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here