La Région Lorraine réfléchit à déployer la télémedecine

La Région Lorraine réfléchit à déployer la télémedecine

Les débits que permet la fibre optique, en particulier la fibre optique destinée à un usage par les infrastructures publiques, permettrait de déployer un système de diagnostic des malades par télémedecine qui serait bénéfique pour patients et caisses de l'Etat.

Le département de la Moselle et la région Lorraine sont en train de réfléchir au déploiement d'un système d'inter-connexion entre petits et grands hôpitaux qui permettrait un diagnostic à distance alors que près de 4 milliards d'euros par an sont dépensés dans le transport des malades.

La disponibilité d'un tel système permettrait aux patients nécessitant la visite chez un spécialiste de pouvoir en bénéficier sans devoir se déplacer dans les grands hôpitaux. Le diagnostic à distance permettrait d'ouvrir les soins à une majorité.

Un avis partagé par le dr. Pierre Espinoza, directeur de l'hôpital Popidou à Paris qui estime qu'il y a "des économies à faire" en particulier dans le cas de personnes fragiles ou démentes.

"Au bout de cinq minutes, je peux vous garantir qu'on oublie l'écran" confie le dr. Espinoza qui a vanté les mérites de la télémedecine permettant une grande liberté de travail sans devoir se déplacer ou devoir faire déplacer le patient.

La télémedecine est déjà en place dans le Bas-Rhin avec le réseau "Demeter" qui permet la surveillance et la mise en commun des informations des personnes dépendantes nécessitant un suivi à domicile constant.

Ces nouveaux usages vont être intégrés dans le SDTAN (Schéma Directeur Territorial d'Aménagement Numérique) de la Moselle lors de sa révision prévue pour le premier semestre de l'année prochaine.

Avec une labellisation, ces nouvelles techniques de santé pourront bénéficier de subventions ce qui en accélérera l'adoption en Moselle puisque le coût pour les investisseurs privés sera réduit de deux tiers.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here