La fibre optique pour relier les zones blanches de Bretagne

La fibre optique pour relier les zones blanches de Bretagne

Le Collectif internet Kreiz-Breizh demande aux élus d'agir vite afin de valider le plan de déploiement du très haut débit dans les communes. Cela permettra de palier le manque de connexion des zones blanches de la Communauté des Communes.

La conclusion du Collectif internet Kreiz-Breizh est simple : les élus devront « vladier le plan proposé pour le déploiement du très haut débit ». Mardi dernier, le collectif avait été reçu par le président du Conseil Général des Côtes-d'Armor, Claudy Lebreton.

L'enjeu est de taille pour la Communauté des Communes Kreiz-Breizh (CCKB) : permettre aux zones blanches, soit les zones avec une connexion internet encore très faible par rapport à la moyenne nationale et surtout par rapport aux besoins actuels, de bénéficier d'une connexion rapide. C'est d'ailleurs la volonté du gouvernement qui désire une France 100 % fibre optique en 2023.

Claudy Lebreton a accepté la demande du Collectif et a déclaré qu'il contacterait les présidents des conseilms généraux des départements du Finistère et du Morbihan afind e faire avancer le dossier. Ainsi faisant, il espère que la mutualisation des réseaux déjà déployés dans les divers départements bretons soit accélérée.

Aujourd'hui, les schémas de déploiement devraient être étudiés et validés par les Communautés de Communes des Côtes-d'Armor lors d'une réunion qui se tiendra à Saint-Brieuc. Trois zones de déploiement ont d'ailleurs été définies pour la CCKB qui devrait être reliée durant la « phase 1 ».

Les trois zones en question s'axent autour de Lanrivain (Lanrivain, Saint-Nicolas-du-Pélem, Peumerit-Quintin, Canihuel), de Locarn (Locarn, Kergrist-Moëlou, Plounévez-Quintin, Maël-Carhaix) et de Glomel (Glomel, Plévin, Treffrin et Sainte-Tréphine).

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here