VOD : une nouvelle réglementation demandée par MK2

VOD : une nouvelle réglementation demandée par MK2

Le monde de l'audiovisuel a vu les ventes de films en VOD (Video On Demand) se multiplier depuis la fermeture de Megaupload par les autorités américaines en début d'année. Mais comme les ventes décollent, chacun veut sa part du gâteau.

« Aujourd’hui, 90% du marché de la vidéo à la demande se fait sur les téléviseurs via les box internet, souligne-t-il. Les cablo-opérateurs, détenteurs des tuyaux, ont donc la main » estime Nathanaël Karmitz, président de MK2. Comme chaque opérateur met en avant sa propre plate-forme, il demande une nouvelle réglementation.

« Les fournisseurs d’accès à internet doivent se voir obligés de proposer toutes les offres » ce qui, dans le milieu des professionnels de l'audiovisuel, est un système appelé « must carry ».

Notamment, comme la majorité des ventes de la VOD concerne les films récents et en page d'accueil, les opérateurs tels que Free, Orange ou SFR sont en position stratégique pour influencer les ventes.

Nathnaël Karmitz a expliqué que le groupe n'exclut pas de revenir à ce marché si la réglementation change mais que tant qu'il n'y a pas d'évolution à ce niveau, le jeu ne valait pas la chandelle.
 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here