SFR et Orange accusés de pratiques commerciales trompeuses

SFR et Orange accusés de pratiques commerciales trompeuses

Parce la couverture 4G d’Orange et SFR ne correspond pas à celle affichée par les deux opérateurs dans leur campagne, l’association UFC-Que Choisir a déclaré vouloir porter plainte pour « pratiques commerciales trompeuses ».

Les deux opérateurs démentent point par point

En constatant le fossé entre les couvertures de Paris annoncées par les deux opérateurs (100 %) et les couvertures réelles (79,3 % pour Orange et 75 % pour SFR), l’UFC-Que choisir a décidé de porter plainte devant les tribunaux. Outre la couverture, Orange promettrait des débits différents selon les zones, allant de 75 Mb/s à 150 Mb/s.

Orange s’est dit « étonné » de l’attaque de l’UFC, réaffirmant sa démarche de transparence vis-à-vis de ses clients. Selon l'opérateur, l'association aurait fait un amalgame entre le lancement de la 4G dans tous les arrondissements de Paris (20) et la couverture totale du territoire. Concernant le second point, Orange affirme que sa bande 2,6 GHz, lui permettant d’offrir 150 Mb/s, n’est pas réservée uniquement aux grandes villes.

SFR a aussi réaffirmé son attachement au principe de transparence et a rappelé que l’échéance de ses promesses de couverture totale n’est prévue que pour la fin de l’année.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here