Plan Social de SFR : prévu bien avant l’arrivée de Free Mobile ?

Plan Social de SFR : prévu bien avant l’arrivée de Free Mobile ?

SFR a toujours clamé que c’était l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile en début d’année qui était la cause du plan social qui prévoit entre 1.500 et 2.000 suppressions d’emplois. Mais voilà, cet alibi semble tomber à l’eau.

La crise chez SFR serait bien plus grande et plus ancrée dans les fondements de la société selon ce que dénonce le syndicat CFE-CGC. D’après ses informations un cabinet de conseil, Algoé, aurait été dépêché pour la réorganisation il y a 18 mois de cela.

18 mois, c’est bien avant l’arrivée de Free Mobile et de l’ouragan qu’il a provoqué. Pour la CFE, ce plan social pourrait bien simplement cacher des « licenciements boursiers ».

Les bénéfices de SFR n’auraient chuté que de 10% alors que ce de Bouygues ont chuté de 55%. Comment expliquer que SFR veuille licencier quasiment 4 fois plus de personnes ?

En attendant, SFR a récemment été reprise par Fleur Pellerin sur le déploiement de la fibre optique : la ministre a tenu à ce que la société réaffirme ses engagements.

SFR semble donc avoir des problèmes plus grands que ceux initialement supposés, ce qui transparaît aussi dans son annonce d’une bêta-test d’un nouveau logiciel de sa box, preuve qu’il n’est pas dans son intention de renouveler son matériel qui commence pourtant à dater.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here