Fibre Optique : le Conseil Général de Seine-Saint-Denis innove

Fibre Optique : le Conseil Général de Seine-Saint-Denis innove

Confronté au boom des télécommunications des établissements du Département, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis a décidé de profiter du réseau fibre optique de 15 km déjà installé pour la signalétique lumineuse des carrefours et de devenir opérateur interne.

« Le temps était venu pour nous de sauter le pas »

« Le temps était venu pour nous de sauter le pas » explique Marc Abel, Chef du bureau de l’Ingénierie des Réseaux et des Télécommunications au Conseil général de la Seine-Saint-Denis. « Tout allait dans la même direction : notre consommation téléphonie et Internet, multipliée par le nombre d’établissements possédant chacun son autocommutateur, représentait un coût exponentiel que nous n’aurions pas pu stopper sans cette solution et, dans le même temps, la technologie a évolué pour permettre à des organisations de notre taille de devenir leur propre opérateur. De plus, nous possédions déjà une partie du réseau fibre optique, donc tout concordait. »

Le Conseil Général a donc profité des fourreaux utilisés pour le réseau fibre optique dédié à la signalétique du tramway et des bus pour y glisser de la fibre dédiée aux communications internes. Grâce à ce nouveau réseau MPLS installé et exploité par les équipes du Département avec l’aide d’Interdata, il est désormais possible d'effectuer la maintenance IT  des 125 collèges du département, dont 12 collèges numériques.

Aujourd'hui, avec ce réseau MPLS, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, limite ses frais de fonctionnement tout en permettant le développement de nouveaux services en faveur des usagers.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here