Pérignac change d’époque et passe du satellite à la fibre

Pérignac change d'époque et passe du satellite à la fibre

Pérignac n’avait même pas l’ADSL. Aujourd’hui, ses habitants connaissent la joie du très haut débit grâce à la fibre optique.

Il faut remercier Orange qui s’est enfin décidé à agir pour cette petite commune. L’opérateur téléphonique a remplacé le vieux multiplexeur des années 70.

Relié au réseau téléphonique classique, autant dire que Pérignac vivait dans une bulle proche du Moyen-Âge de la technologie.

Désormais, la commune dispose de l’Internet pouvant aller jusqu’à 20 mégabits. Le multiplexeur étant relié par fibre optique au central de Blanzac, la connexion pourrait même atteindre les 50 mégabits.

"C'est une excellente nouvelle pour la commune", se réjouit Christian Matrat, maire de la ville, autant que tous ses habitants qui passent soudainement de rien à tout.

Tous avaient pour seule alternative Alsatis. Mais la « solution n’était pas fiable » explique le maire. Ce système passe par les ondes radios et constituait autant un problème de technologie que de financement.

La fibre devient une réelle opportunité pour la ville. Elle va permettre le développement de ses artisans et devenir un atout vis-à-vis des candidats à l’installation. Car l’accès au haut débit est aujourd’hui un critère décisif dans le choix des futurs propriétaires.

Une quinzaine de ces transmetteurs obsolètes sont en train d'être changés dans le département par Orange. Les communes qui connaitront bientôt cette petite révolution sont Le Lindois et Mazerolles.

Orange ne s’attend pas à un fulgurant retour sur investissement dans ces secteurs peu peuplés, mais il s'agit plus d'une modernisation de ses équipements.

Pendant longtemps, l’opérateur a refusé de faire passer l’ADSL dans la région. Le coût de l’opération  était trop élevé. La connexion était donc via satellite. Et la Pérignac se retrouvait coupé du monde à la moindre goutte de pluie.

Difficile de croire qu’une telle situation existait encore. Et pourtant, c’est une réalité : le monde rural est encore loin d’être égal au monde urbain. Si la question de l’électricité et de l’eau n’est plus un problème, celle de la technologie doit encore être solutionnée.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here