Le très haut débit chemine dans le bassin cannois.

Le très haut débit chemine dans le bassin cannois.

Connexions simultanées et sans ralentissement ? C’est la promesse faite par le groupe Orange qui a annoncé en 2010 l’arrivée de la fibre optique marquant une transition évidente de l’ADSL vers le très haut débit.

Le fossé s’est creusé entre le rêve et la réalité. L’annonce datant de 2010, 5 ans étaient alors à prévoir entre le projet et sa réalisation afin d’achever l’équipement de la ville. Les cannois devaient alors s’armer de patience.

Après Cannes, Le Cannet et Mandelieu, six quartiers sont estimés « connectables » après l’intervention d’Orange, cependant la compagnie doit équiper les immeubles puis les logements à la demande des syndics (après un vote devant être effectué en assemblée générale).

Le potentiel de connexion au très haut débit s’élève aujourd’hui à 54% chez les logements cannois. Bien que l’ambition ultime du groupe soit d’élargir la fibre optique aux autres quartiers, la compagnie affirmera vouloir terminer une ville dans les 5 ans, les calendriers déterminant les quartiers à fibrer ne sont cependant pas précis.

Pour les autres communes du bassin cannois, les travaux d’installation devraient s’achever d’ici le printemps et les habitants de certains quartiers devraient être connectés sous peu, ce qui représenterait (38%) de Cannettans.

Orange n'est toutefois pas le seul opérateur français à proposer la fibre optique et le très haut débit aux cannois. D'autres opérateurs, comme Numericable, proposent déjà leurs services et abonnements au THD.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here