Le SIPPEREC épingle Orange pour la mauvaise qualité de son réseau mobile

Le SIPPEREC épingle Orange pour la mauvaise qualité de son réseau mobile

Le Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour l’Electricité et les Réseaux de Communication (SIPPEREC) – en charge d’attribuer les marchés de services de téléphonie conformément à son rôle de coordinateur de commandes- et quarante-quatre autres collectivités franciliennes demandent expressément à Orange d’apporter les solutions nécessaires à l’amélioration de la qualité de son réseau mobile. 

Le SIPPEREC est mécontent : après avoir attribué, début 2013, le marché de services de téléphonie à l’opérateur historique, en conformité avec son rôle de coordinateur d’un groupement de commandes de services de communications électroniques auprès de 162 communes, le Syndicat doit rappeler Orange à l’ordre en raison de la médiocrité de son réseau mobile.

44 communes se plaignent des services d’Orange

44 communes d’Ile-de-France ont fait part des failles observées : d’abord, une mauvaise réception sur leurs téléphones mobiles liée à la saturation du réseau ou un manque de couverture selon les communes et une absence de réactivité de la part d’Orange.

Le SIPPEREC et les collectivités en proie à ce problème interpellent donc l’opérateur pour qu’il permette à ses adhérents de bénéficier d’une bonne couverture réseau quels que soient l’endroit et l’horaire et de travailler à la bonne réceptivité des lignes mobiles.

Ils demandent également d’investir au plus vite pour le fibrage des points hauts. 

Le marché est évalué à environ 5 millions d’euros pour les trois années à venir et est tributaire de 25.000 lignes mobiles.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here