Orange et Free enterrent la hache de guerre

Orange et Free enterrent la hache de guerre

Le jeudi 25 juillet 2013, Orange et Free ont fini par mettre fin à leur différend concernant les conditions d’infrastructures de génie civil d’Orange. Free avait en effet porté l’affaire devant l’Autorité de la Concurrence.

Les deux opérateurs, Orange et Free, ont enfin signé un accord le jeudi 25 juillet 2013. Ils étaient en conflit à propos des conditions d’infrastructures de génie civil d’Orange. L’affaire avait été portée devant l’Autorité de la Concurrence.

La fibre optique entre Orange et Free

Installer un réseau de fibre optique demande énormément de travaux. Les opérateurs peuvent réutiliser certaines infrastructures ou creuser des tranchées dans les rues mais la meilleure solution est de pouvoir accès aux fourreaux d’Orange. En effet, ces fourreaux servaient à passer les câbles de cuivre lorsque cet opérateur détenait le monopole.

Orange possède 350 000 Km de fourreaux. Free avait donc sollicité l’opérateur historique pour qu’il cède une partie de ses biens. Essuyant un refus, Free s’était plaint devant l’Autorité de la concurrence en juillet 2007. La décision de l’Autorité était attendue pour la fin septembre 2013.

Accord trouvé entre les deux opérateurs

Cependant les opérateurs n’ont pas attendu le verdict de l’Autorité de la concurrence : ils ont trouvé un accord. Orange accorde aux opérateurs tiers d’avoir accès à ses fourreaux. Cela concerne 20 villes et pour 510 000 logements que ce soit dans la région parisienne ou en province.

L’opérateur historique propose à ses concurrents de se raccorder à des points de mutualisation desservant au moins 300 logements. Il a mis en place un nouveau dispositif qui facilite la co-investigation des opérateurs, chacun investissant selon ses moyens. Face à cet accord, l’Autorité de la concurrence s’est dite favorable.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here