Les opérateurs français s’opposent sur la fibre optique

Les opérateurs français s’opposent sur la fibre optique

Alors que les élus se plaignent du lent développement de la fibre optique sur le territoire français, les opérateurs français s’opposent sur la manière de procéder pour la réalisation des réseaux du futur. SFR et Bouygues Telecom sont pour la création d’une agence « France Fibre », tandis que Free et Orange sont contre.

Les opérateurs SFR et Bouygues Telecom sont favorables à la création d’une structure « France Fibre », qui mutualiserait le développement de la fibre optique dans les zones peu denses.

Stéphane Roussel, le PDG de SFR, milite pour la mise en place de « France Fibre ». « Les ministres y sont tous favorables, explique-t-il, mais rien n’avance, car c’est Orange qui a le plus à perdre. »

Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom, défend lui aussi le modèle d’un « France Fibre ». Il est indispensable que le déploiement de la fibre dans les zones moins denses ne soit fait qu’une fois, a-t-il expliqué.

En revanche, les opérateurs Free et Orange refusent de voir se créer une agence « France fibre ». Le directeur général adjoint de France Télécom, Pierre Louette, a clairement affiché son opposition :

« Je sais que ressurgissent des idées de véhicule national permettant de nationaliser des investissements à perte. J'y vois surtout des écrans de fumée. Personne ne le souhaite car ce serait la garantie absolue de l'échec et du ralentissement supplémentaire », a indiqué M. Louette.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here