« Fausse fibre » : Orange et Free attaquent SFR-Numericable. Question de langage.

« Fausse fibre » : Orange et Free attaquent SFR-Numericable. Question de langage.

Le succès que connaît le couple SFR-Numericable dans le déploiement de la fibre optique en France, irrite la concurrence. Orange et Free s’unissent et dénoncent l’utilisation, qu’ils estiment abusive, du mot « fibre » dans les offres du groupe SFR-Numericable.

FTTH ou FTTB ? « Ce sont des débats du passé »

Nouvel épisode dans la concurrence féroce qui oppose les câblo-opérateurs en France. Free et Orange se lancent dans une guerre juridique disproportionnée contre SFR-Numericable. Orange a adressé une note à la répression des fraudes ; Free s’est plaint auprès de l’ARCEP et de l’Autorité de la concurrence. Les deux FAI pointent du doigt une « fausse fibre ». Ou comment jouer sur les mots.

Les deux détracteurs installent la fibre jusqu’au logement même (FTTH) ; Numericable de son côté, amène la fibre au pied des bâtiments (FTTB) et emprunte ensuite le câble coaxial de la TV pour se brancher chez l’abonné. Orange et Free accusent Numericable de tromper le consommateur. La « vraie » fibre serait donc pour Orange et Free, celle qui est reliée au logement de l’abonné.

« Câble ou fibre : ce sont des débats du passé », explique le directeur général délégué de Numericable, Jérôme Yomtov. Au ministère de l’économie et des finance, même son de cloche : « se limiter aux mots « câble » ou « fibre » n’a pas de sens ; il n’y a pas de perte de débit sur ces technologies, contrairement à l’ADSL. »

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here