Docomo (Japon) rachète l’opérateur de l’île de Guam, MCV, pour 130 millions de dollars

Docomo (Japon) rachète l'opérateur de l’île de Guam

L'opération n'est pas une surprise puisqu'il en était question déjà depuis l'année dernière mais n'avait pas encore obtenu l'aval du gouvernement. C'est chose faite : MCV, opérateur de l'île de Guam, est désormais propriété du japonais Docomo pour 130 millions de dollars.

L'île de Guam ne compte que 160,000 habitants. Petite île perdue au milieu de l’océan Pacifique et sous autorité américaine, elle reste stratégique d'un point de vue de présence commerciale. C'est là la principale raison de cet achat.

Car NTT Docomo est déjà leader du mobile au Japon et se porte plus que bien : à la fin d'avril 2013, l’opérateur affichait un chiffre d'affaires en hausse de 5,4 % et qui s'établissait à près de 43 milliards d'euros.

Cette acquisition est donc doublement bénéfique pour Docomo : d'une part la société confirme que ses finances vont plus que bien, d'autre part elle assoit sa présence dans l'océan Pacifique afin d'asseoir son leadership.

Mais ce n'est pas tout. MCV est aussi propriétaire d'un réseau fibre optique qui passe justement sur l'île de Guam. Par le rachat de MCV, Docomo pourra utiliser à son gré ce réseau et les débits qu'il peut permettre.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here