Diminution du nombre d’opérateurs mobiles en Allemagne

Diminution du nombre d’opérateurs mobiles en Allemagne

Le mois de juillet 2013 semble être le mois des rapprochements entre les opérateurs mobiles en Europe. Ils sont liés aux difficultés de rester concurrents sur le marché des télécoms. Ils veulent aussi pouvoir investir dans la 4G et l’installation de la fibre optique.

Les opérateurs télécoms européens ont décidé de se rapprocher pour pouvoir rester attractifs sur le marché économique. Ils souhaitent également pouvoir investir ainsi plus facilement dans la 4G et la fibre optique.

Des alliances européennes entre les opérateurs mobiles

Début du mois, Vodafone a acheté Kabel Deutschland pour 7,7 milliards d’euros tandis que Hutchison a failli vendre son opérateur italien à Telecom Italia. Les opérateurs mobiles en Europe sont très nombreux : seul, un opérateur ne pourra pas financièrement installer son propre réseau de fibre optique par exemple. Et surtout, tous les opérateurs ne sont pas logés à la même enseigne dans l’Union. Neelie Kroes, chargée de la société de formation, explique qu’un opérateur « devrait avoir la possibilité de faire de même partout dans l'Union ».

De tels rapprochements semblent difficiles : il faut l’autorisation de la Commission européenne de la concurrence. Bruxelles estime que quatre opérateurs dans un Etat est bon nombre. Selon ses idées, trois opérateurs créerait un oligopole et ne permettrait plus la concurrence des prix. Cependant une exception sera peut-être faite si la Commission autorise Telefonica a racheté la filiale allemande de KPN. Dans ce cas-là, l’Allemagne, premier marché des télécommunications européen, pourrait se contenter de trois opérateurs et cela permettrait à d’autres pays de faire pareil.
 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here