Numericable et SFR : la discussion d’une fusion en cours

Numericable et SFR : la discussion d’une fusion en cours

Depuis hier, dimanche 14 octobre 2012, la rumeur de négociations en cours et « bien avancées » entre le leader de la fibre optique Numericable et la société de Vivendi, SFR, va de bon train. Une information dévoilée par le JDD qui fait suite aux rumeurs disant que Vivendi voudrait céder son activité télécoms.

D’après le JDD, les deux sociétés seraient en discussion depuis quelques semaines mais cela ne serait, selon une source de Vivendi, « qu’une option parmi d’autres ». Un autre scénario verrait SFR vendu à Vodafone.

Si l’accord entre Numericable et SFR devait être mené à bons termes, voilà qui créerait une société française forte et technologiquement à la pointe du très haut débit. De quoi  plaire aux ministres Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg. C’est d’ailleurs avec eux, d’après l’agence Reuters, que le sort de SFR devrait être décidé demain lors d’une réunion à Bercy entre les deux ministres et Jean-René Fourtou, président du conseil de surveillance de Vivendi.

Numericable, leader technologique français dans le domaine du très haut débit et leader en termes d’abonnés et de foyers raccordables, pourrait fournir à SFR sa technologie alors que la box de la société de Vivendi commence à être une des plus vieilles du marché. Rappelons que Numericable a annoncé en septembre 532.000 abonnés au très haut débit et 4,6 millions de foyers raccordables tandis que SFR a un important nombre de clients ADSL (5 millions) et mobile (20 millions) mais très peu de clients fibre optique ou de foyers raccordables.

Le très haut débit par fibre optique, plébiscité par élus, gouvernement et industrie comme nécessaire afin de sortir de la crise, pourrait donc se développer dans un partenariat 100% français si les deux sociétés fusionnaient. La vente de SFR à Vodafone, à qui Vivendi avait racheté la société en 2011, reviendrait à laisser le développement du réseau à une société étrangère qui pourrait être réticente au déploiement de la fibre optique sur le territoire.

Il reste la question de l’argent, plutôt complexe lorsqu’on pense que la valorisation de SFR est estimée à 15 milliards d’euros tandis que Numericable est estimée entre 3 et 4 milliards (avec une dette de près de 2,9 milliards). Si la fusion avait lieu, Vivendi obtiendrait quelques 4 milliards d’euros « cash » selon les révélations du JDD ce qui pourrait bien faire pencher la balance vers cette option. Sans compter le milliard d’économies estimé. Vivendi resterait, selon les projets du groupe tels que révélés par le JDD, propriétaire minoritaire à 49% afin de faire sortir la société de ses comptes.

En revanche, la revente de SFR à Vodafone entraînerait un trou dans les comptes de Vivendi puisque la valeur de SFR a baissé depuis le rachat en 2011.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here