L’ARCEP américain abaisse la notion de « Haut Débit »

L’ARCEP américain abaisse la notion de « Haut Débit »

La Federal Communications Commission (FCC) vient de requalifier les seuils des connexions Internet. Désormais, les fournisseurs d’accès devront modifier leur conception marketing du « Haut Débit ».

Un moyen de pression sur les FAI pour faire monter en débit

La FCC – équivalent de l’ARCEP – a décrétée en fin de semaine une modification réglementaire, qui interdira aux FAI de parler de « Haut Débit » lorsqu’ils n’offrent pas au minimum un accès à 25 Mbps en bande passante descendante et 3 Mbps en ascendant.

Les normes précédentes – fixées il y a maintenant cinq ans – sont jugées « datées et inadéquates pour évaluer la bande passante qui est continuellement en cours de déploiement » explique le FCC’s 2015 Broadband Progress Report, dans une étude du réseau Haut Débit. Le seuil toléré jusqu’alors était de 4 Mbps et 1 Mbps.

Le rapport indique également quelques chiffres : le débit national s’établit autour des 10 Mbps. 17% de la population, soit 55 millions d’habitants se trouvent sous le seuil minimal du Haut Débit. Aussi, les zones rurales sont plus durement touchées, avec 20% des habitants de ces zones qui ont accès à l’ancienne norme : 4 Mbps et 1 Mbps.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here