La vitesse de la fibre augmente de 2000%

La vitesse de la fibre augmente de 2000%

Les risques de surcharge des réseaux seraient-ils désormais réduits à l’état de fantasmes ? Un groupe d’ingénieur de l’université de Californie à San Diego a découvert une nouvelle technique pour dépasser les capacités actuelles de la fibre optique. Retour sur cette révolution.

 

 

Des limites pulvérisées

 

                Les ingénieurs de l’Université de Californie n’ont pas seulement dépassé les limites atteintes par la fibre optique dans la transmission de données, ils les ont tout simplement pulvérisées en multipliant par 20 le pouvoir des signaux optiques ! Cette découverte va permettre d’augmenter la transmission de données sur les câbles de fibre optique qui sont les fondations de l’internet. De plus elle va aussi permettre d’améliorer les réseaux filaires et sans-fil.

 

Pour résumer, les signaux optiques pourront être transmis sur de longues distances sans aucune obstruction et aucune perte. Durant leur expérience, les ingénieurs de l’Université de San Diego ont pu transmettre des signaux optiques sur près de 12 000 kilomètres sans aucune perte de qualité.

 

« La fibre optique actuelle ressemble à des sables mouvants. Dans des sables mouvants, plus vous bougez et plus vous allez vous enfoncer. Actuellement, vous avez beaucoup plus de distorsion lorsque vous avez augmenté le signal jusqu’à un certain point. Et l’augmentation de la distorsion fait que les signaux se perdent totalement à une certaine limite. Notre approche supprime cette limite et cela permet aux signaux d’être transmis sans nécessiter de répétiteur » explique Nikola Alic, l’un des chercheurs de l’Université de San Diego dans la revue Science.

 

Plus besoin de répétiteurs

 

                Cette nouvelle technique envoie plis de lumière sans distorsion et permet donc de se débarrasser des répétiteurs qui étaient présents pour éviter les effets de distorsions en régénérant le signal. Les chercheurs ont utilisé des méthodes numériques de propagation retour pour étudier diverses fréquences de pulsations laser qui traversaient des fibres de plus d’un kilomètre de long. Leurs observations montrent que les interactions non linéaires induites par la lumière qui ralentissent les communications par fibre optique peuvent être inversées !

 

Néanmoins leur il faut bien avoir en tête que l’augmentation des capacités de la fibre fait face à un effet indésirable : la dégradation des données. En effet, plus on envoie de lumière dans les faisceaux, plus les interférences augmentent et on peut finalement arriver à un point ou les données sont tellement dégradées qu’il devient impossible de les encoder.

 

 

                Cette découverte est essentielle mais il y encore beaucoup de progrès à faire avant que la technologie ne soit déployée à grande échelle. Cela ne fait aucun doute qu’elle va intéresser les fournisseurs d’accès à Internet car les réseaux sans répétiteurs seront bien moins coûteux tout en restant tout aussi fiables. Au final le consommateur pourra bénéficier d’une connexion plus performante et moins onéreuse !

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here