La fibre optique, futur outil de l’agroalimentaire

La fibre optique

La photonique, science de la génération, transmission, traitement et conversion de signaux optiques, pourrait devenir un outil indispensable au secteur agroalimentaire au cours des prochaines années. Température, pression ou encore composition chimique des aliments pourront être étudiées et surveillées avec une précision accrue.

Améliorer la traçabilité

« Si on fait passer de la lumière dans une fibre optique, elle va se propager différemment selon le milieu extérieur à la fibre. En analysant la lumière reçue, on peut déterminer la nature du milieu dans lequel la fibre passe », explique Ouest France. La fibre optique pourrait donc être utilisée par les industriels de l’agroalimentaire pour détecter, capter, profiler et marquer les produits.

Grâce aux fibres et aux lasers, la taille, la forme ou encore la couleur des aliments pourront être contrôlées. Il sera également possible de les compter et de les trier avec plus de facilité, notamment en fonction de leur taille. Par ailleurs, dans la mesure où la photonique permet de mesure la lumière absorbée par les produits, les agriculteurs pourront ajuster les quantités nécessaires d’azote, de phosphore, ou encore de potassium contenus dans leurs produits. Les lasers permettront également d’évaluer le profil d’un objet ou d’un animal, comme son poids ou sa taille. Et enfin ces techniques seront des atouts pour améliorer le marquage et la traçabilité des produits.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here