Inquiète de l’affaire PRISM, Fleur Pellerin veut un Cloud souverain

Inquiète de l'affaire PRISM

Le contrôle des données de la part des autorités américaines via des programmes de renseignement ultra secrets posent le problème de la question des données personnelles et de leur protection. Ce scandale a fait réagir la minsitre déléguée à l'Economie Numérique, Fleur Pellerin, qui estime qu'un Cloud souverain serait une bonne réponse.

La prochaine loi sur le numérique qui devrait être proposée par le gouvernement en 2014 devra sans doute faire avec l'affaire des programmes de renseignement dont l'existence vient d'être dévoilée. La protection des données personnelles et sensibles des français est en jeu.

Le programme PRISM espionne, selon les informations, des millions d'utilisateurs internet avec l'aide de grands groupes américains du web et des nouvelles technologies. Une information que les accusés démentent fortement mais qui risque d'ébranler encore un peu plus la confiance des utilisateurs.

Vérité ou intox, la question est une autre : comment protéger ses données personnelles ? Fleur Pellerin en a débattu à l'Assemblée ce 11 juin dans le cadre de la table ronde organisée pour la nouvelle loi sur le numérique.

La solution serait, pour elle, un Cloud souverain 100 % localisé en France et sur lequel il serait de fiat possible avoir l'intégralité du contrôle. Soumis aux lois françaises de par sa localisation géographique, il permettrait aux utilisateurs d'avoir confiance.

L'indépendance de la France et de l'Europe vis-à-vis des géants du web américains, entre autres, devient donc stratégique pour garantir la sécurité nécessaire aux entreprises et aux particuliers au niveau de leurs données sensibles.

Toutefois, le travail paraît gargantuesque et peu de pistes ont été évoquées.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here