Enseigner le numérique à l’école : la France en retard

Enseigner le numérique à l’école : la France en retard

Une grande partie des Français estime que pour enseigner correctement le numérique à l’école, une matière spécifique doit être créée. À la clé, une insertion professionnelle élevée et un esprit critique développé.

Les bénéfices de l’enseignement numérique

En Australie, il existe dans le parcours scolaire un domaine d’apprentissage lié aux technologies qui se divise en deux disciplines : conceptions et technologies et technologies numériques ; en Corée du Sud, l’apprentissage du numérique est intégré à l’ensemble du cursus scolaire. L’enseignement du numérique à l’école se démocratise. Et en France ?

Selon une étude réalisée par le Syntec Numérique, 87% des Français considèrent que l’enseignement du numérique à l’école serait bénéfique pour leurs enfants, quant aux compétences recherchées sur le marché du travail. L’enquête révèle aussi que 70% des sondés considèrent la France « en retard » sur le sujet du numérique. 4% seulement pensent qu’elle est « plutôt en avance ». Par ailleurs, 58% pensent que la création d’une matière spécifique est nécessaire pour enseigner de manière efficace le numérique à l’école, avec des enseignants spécialisés.

Le président du Syntec numérique, Guy Mamou-Mani, critique d’ailleurs ce retard : « Il faut profiter des nouveaux outils pour changer les pédagogies. N’importe quel jeune sait aujourd’hui utiliser les outils numériques, peut résoudre des problèmes insolubles pour réussir des jeux vidéo mais on continue à lui enseigner comme il y a 100 ans. »

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here