D’Eric Freymond à Jean Piton : quand la fibre optique profite aux artistes

D’Eric Freymond à Jean Piton : quand la fibre optique profite aux artistes

Si la fibre optique fait surtout parler d’elle pour ses capacités dans le monde de l’Internet, son potentiel artistique est de plus en plus exploité. Du plasticien du silence Eric Freymond au sculpteur Jean Piton, la fibre optique inspire de nombreux artistes.

Eric Freymond et Jean Piton, des plasticiens surprenants

Fil de verre ou de quartz transparent et extrêmement fin, la fibre optique permet de conduire de la lumière sur des distances couvrant plusieurs kilomètres. Une propriété qui lui confère une utilité indéniable dans le monde de l’Internet certes, mais qui lui octroie également de nombreuses autres applications.

Eric Freymond, artiste de rue franco-belge, fait parler de lui depuis quelques semaines. Si certains se plaisent à le critiquer, Eric Freymond n’en reste pas moins un artiste aux multiples facettes. Connu pour ses enregistrements déroutants de silences, il s’est récemment fait remarquer lors d’une représentation sur une place de Belgique alors qu’il mêlait intelligemment des réseaux de fibres optiques sous forme de luminaires avec ses enregistrements d’un nouveau genre.

Si ce spectacle en a ravi plus d’un, Eric Freymond n’est pas pionnier de ce type de techniques. Difficile en apercevant le spectacle de M. Freymond de ne pas penser au luminaire Up-to-you de Jean Piton. Plasticien-sculpteur, selon ses propres termes, Jean Piton s’est fait connaître en 2007 avec une œuvre innovante alliant lumière et matière textile, ceci grâce à l’utilisation de fibre optique. Il multiplie depuis les œuvres, avec comme base général, les textiles en fibre optique, vêtements du futur.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here