Cloud Computing : les coûts cachés inquiètent les responsables informatiques

Cloud Computing : les coûts cachés inquiètent les responsables informatiques

Le Cloud Computing continue d'être une priorité d'investissement dans les sociétés mais cet investissement est freiné par une crainte : celle des coûts cachés qui pourraient faire sauter le budget alloué au Cloud, d'après une enquête réalisée par Computerware.

Coûts cachés et performances

Les responsables informatiques partout dans le monde s'interrogent de plus en plus sur la nécessité d'entamer une migration complète ou partielle de certains services vers le Cloud Computing. Si les avantages sont connus, les risques relatifs à la non maîtrise de ces services inquiètent toujours autant.

468 CIO (Chief Information Officer) ont été interrogés par la société Computerware afin de comprendre ce qu'ils craignent lors d'un passage au Cloud Computing. Et la réponse qui revient régulièrement est celle des « coûts cachés ».

79 % des interviewés estiment qu'il peut y avoir une perte de revenus à cause d'un problème de service de l'offre Cloud ou encore une mauvaise impression d'utilisation qui aurait un effet négatif sur l'appréciation du service par la clientèle web.

Des mesures obsolètes pour le calcul des performances

Les entreprises prendraient néanmoins en compte moins de paramètres que nécessaire pour réellement apprécier la différence qui subsiste entre un service interne et externalisé. 73 % des entreprises ne considéreraient que la disponibilité des services ayant migré sur le Cloud et non des paramètres plus techniques telles que les délais de réaction ou encore le temps de chargement d'une page.

Néanmoins, le Cloud Computing reste une priorité et les CIO en sont convaincus : 81 % des sociétés sondées utilisent ou prévoient d'utiliser, un service e-commerce. La tendance sera au Cloud hybride et privé.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here