Ad Valem Technologies mise sur la fibre optique pour la diffusion audiovisuelle

Ad Valem Technologies mise sur la fibre optique pour la diffusion audiovisuelle

La petite société de 20 personnes essaye de remanier le marché de la diffusion des chaînes de télé, un marché largement dominé par la diffusion par satellite. Pour ce faire, elle mise sur la stabilité et la rapidité de son réseau fibre optique.

Ad Valem Technologies n’est pas un opérateur internet à l’instar de Numericable, par exemple. Elle travaille en amont afin de diffuser le signal de télévision des grandes chaînes, signal qui est ensuite renvoyé aux divers abonnés par les opérateurs.

Ce secteur est, depuis longtemps, dominé par des sociétés travaillant par satellite car, jusqu’à aujourd’hui, aucune technologie ne pouvait concurrencer les émetteurs-récepteurs qui orbitent autour de la terre. Mais la fibre optique pourrait bien changer la donne.

Ad Valem s’est déjà démarquée en obtenant la diffusion de la chaîne spécialisée dans le sport du groupe Al-Jazeera, BeIN Sport, montrant que malgré sa petite taille, la société pouvait déjà se battre avec les grands du milieu. Mais elle espère faire mieux.

Elle vient en effet de lever près de 6 millions d’euros afin de créer un nouveau data-center, améliorer et augmenter son réseau fibre optique propriétaire et recruter quelques ingénieurs de plus.

Il faut dire que les arguments d’AD Valem pour s’attaquer au marché de la diffusion, dont le principal acteur en France est GlobeCast, sont de taille : « La technologie d’Ad Valem est structurellement trois fois moins chère », explique Jean Bourcereau associé chez Ventech,  un des deux fonds qui ont investi dans la société. « Ce n’est qu’avec de tels ordres de grandeur que l’on peut challenger les acteurs du marché. »

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here