51% des américains relient Cloud Computing et la météo

51% des américains relient Cloud Computing et la météo

Le Cloud Computing, ou plus simplement « Cloud » en France, est encore mal connu des américains d'après ce que révèle une enquête de Wakefield Research.

 

Alors que Apple, avec son iCloud, et Microsoft, avec le SkyDrive, démocratisent le Cloud Computing et la notion de virtualisation des données et des services, les américains ne semblent pas vraiment comprendre ce qu'est cette nouvelle technologie.

Sans penser qu'il s'agisse d'un service de météo, le Cloud Computing aurait un certain rapport avec la météo pour 51% des américains. Mais ce n'est pas leur faute… Cloud signifie encore et toujours « nuage » en anglais. La confusion peut s'excuser.

51% des américains, donc, pensent qu'un orage peut influer négativement sur le Cloud. Et ils sont tout de même 29% à penser qu'il s'agissait vraiment d'un nuage.

Au final, seulement 16%  savent exactement de quoi il s'agit.

Mais Kim DeCarlis, en charge de l'étude, relativise : cette étude révèle que la notion de Cloud Computing se fraye doucement un passage dans la culture populaire.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here