Nokia, seul maître à bord de Nokia Siemens Networks depuis juillet 2013

Nokia

Lundi 1 juillet 2013, le groupe Nokia a annoncé qu'il sera le principal actionnaire de Nokia Siemens Networks, troisième fabricant mondial des réseaux mobiles 4G, pour la somme de 1,7 milliards d'euros.

Siemens/Nokia Siemens Networks : fin d'une coentreprise

Derrière Ericsson, le fabricant suédois, et Huawei, le chinois, Nokia Siemens Networks se place sur la troisième place du podium des fabricants mondiaux des réseaux mobiles 4G. Le groupe Nokia prend de l'ampleur en rachetant les 50 % détenus par Siemens dans leur coentreprise Nokia Siemens Networks (NSN).

Cependant pour Nokia, ce rachat aura un coût de 1,7 milliard d'euros. Dans le détail, au troisième trimestre 2013 ce seront 1,2 milliard d'euros que Nokia fera sortir en cash de ses caisses. Les investisseurs accueillent bien cette opération, la preuve avec le cours de l'action de Nokia qui a augmenté de 4 % à la Bourse d'Helsinki et Siemens, 2,5 % à Francfort.

En 2012, la refonte de NSN a coûté plus d'un milliard d'euros et a obligé le licenciement de 15 300 salariés. Siemens, le groupe allemand, a supporté la moitié de ces frais ce qui a entraîné d'énormes dépenses pour, au final, un projet qui a été revendu.

Face à ses concurrents, Apple et Samsung, Nokia aura plus d'influence suite à ces rachats de parts dans le groupe NSN dans le secteur des télécoms. Le groupe finlandais a souligné que « la chute de la rentabilité dans les mobiles a été partiellement compensée, en 2012, par l’amélioration de la marge de NSN ».

Nokia, l'un des principaux fournisseurs de 4G

L'année de 2012 a été bénéfique pour NSN : 13,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires et il voit ses bénéfices augmentés en un an. Il se place ainsi comme l'un des principaux acteurs de l'Internet mobile à très haut débit.

Rajeev Suri, patron de Nokia, a su recentrer son groupe autour du mobile et a signé plusieurs contrats concernant la technologie 4G, avec l'international avec China Telecom, Eplus en Allemagne ou SFR en France. Le groupe compte ainsi 83 contrats pour des réseaux mobile à très haut débit.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here