Acome n’attend que les investissements des opérateurs pour fibrer la France

Acome n'attend que les investissements des opérateurs pour fibrer la France

3 millions de kilomètres de fibre optique par an : voilà le débit de production de la société Acome, en Normandie. De quoi fibrer la France assez rapidement sans même devoir importer les câbles. Mais voilà, ce qui manque ce sont les investissements des opérateurs concernés.

Le PDG d'Acome, Jacques de Heere, n'attend que ça. Après quoi, sa société pourra enfin être à l'origine du fibrage de la France. Exactement comme elle a été à l'origine de la construction du réseau téléphonique français.

Les informations en provenance du gouvernement sont positives : la nomination d'Antoine Darodes à la te de la coordination du déploiement local devrait accélérer les affaires. Et il était temps. Le gouvernement veut une France 100 % fibre en 2023, mais on est encore bien loin du compte.

En 2012, remarque Lacques de Heere, une baisse de 20 % en termes de kilomètres vendus est enregistrée par sa société. Un ralentissement clair et net des investissements qui risque bien de faire échouer les objectifs du gouvernement.

Car on n'est pas vraiment au niveau nécessaire : 4 à 5 fois plus d'investissements sont nécessaires pour atteindre une France fibrée à 100 % en 2023.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here