Une mission gouvernementale pour le déploiement du THD

Une mission gouvernementale pour le déploiement du THD

Le gouvernement a décidé d’intensifier son rôle dans le déploiement du très haut débit afin d’accélérer le déploiement de cette technologie sur le territoire et ainsi empêcher la France de se retrouver en situation de retard face aux autres pays.

Vendredi soir, dans un communiqué remis à la presse, les trois ministres principalement concernés par le déploiement du très haut débit ont annoncé la création d’une « mission gouvernementale ». Elle sera en charge du déploiement du très haut débit.

Ce communiqué, signé de la main d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif, de Cécile Duflot, ministre du Logement, et de Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Economie Numérique, et un signal fort alors que la feuille de route gouvernementale concernant le très haut débit ne sera dévoilée qu’en février prochain.

Le très haut débit est vu comme « un engagement du président de la République » et n’est qu’un des « volets » de la feuille de route que présentera Fleur Pellerin durant le premier trimestre 2013.

« Chantier majeur de l’aménagement du territoire », le THD est indiqué comme fondamental dans le cadre de la modernisation des entreprises et, notamment, pour le maintien de la compétitivité. Le très haut débit vient d’ailleurs s’inscrire dans le Pacte de compétitivité du gouvernement présenté le 6 novembre dernier.

Sans surprises, c’est l’actuel directeur de l’Arcep, Antoine Darodes, qui sera en charge de cette mission gouvernementale dont l’objectif principale est le « pilotage de ce chantier majeur ».

Après une consultation prévue pour le mois prochain avec les « parties prenantes », M. Darodes devrait dévoiler en février prochain un « schéma complet de déploiement du très haut débit sur le territoire » d’après le communiqué de presse.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here