Neelie Kroes conseille aux opérateurs européens d’augmenter les débits

Neelie Kroes conseille aux opérateurs européens d’augmenter les débits

La Vice-présidente de la Commission européenne qui est en charge de la stratégie numérique de l’Union Européenne se trouvait à Davos dans le cadre du Forum économique mondial. A cette occasion, elle a mis en garde les opérateurs du vieux continent leur conseillant d’augmenter leur débit.

Il n’y a pas là seulement une question de compétitivité et de croissance, bien que le très haut débit soit reconnu comme étant apte à donner un renouveau à l’économie européenne en temps de crise. La mise en garde de Neelie Kroes va plus loin.

La nécessité croissante des débits, si elle n’est pas gérée par les opérateurs déjà présents sur le vieux continent, pourrait voir arriver des opérateurs étrangers dont les capitaux sont plus aptes à fournir les services demandés par l’ensemble de la population.

Ainsi, les opérateurs européens risquent de perdre leur marché face à des concurrents en provenance des pays émergents : « un bon nombre d’entre eux viennent d’Amérique Latine, de Chine, et ils sont très intéressés par le marché européen ».

Les opérateurs étrangers sont d’ailleurs déjà entrés sur le marché européen via une série d’opérations comme celle du mexicain América Movil qui a augmenté ses parts dans les opérateurs KPN (Pays-Bas) et Telekom Austria (Autriche).

Mais l’Amérique latine n’est pas la seule à investir sur le marché européen. En décembre dernier, le commissaire européen en charge de la concurrence Joaquin Almunia a donné son aval pour une offre de rachat de Orange Autriche par le conglomérat hongkongais Hutchinson Whampoa.

En somme, Neelie Kroes estime que c’est aux opérateurs européens de se charger d’améliorer leurs débits afin de ne pas se voir rachetés par des firmes étrangères.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here