Les travaux de génie civil pour la fibre optique réduits de 30% en Europe

Les travaux de génie civil pour la fibre optique réduits de 30% en Europe

Afin d’accélérer le déploiement de la fibre optique sur le vieux continent, l’Union Européenne tente de réduire les coûts de déploiement. Ceux-ci étant à 80% issus des travaux de génie civil, c’est sur ce point qu’il va falloir faire des améliorations.

De nouvelles règles sont à l’étude au sein de la Commission Européenne. Elles visent, entre autres, les nouveaux bâtiments d’une manière semblable aux règles déjà présentes en France. A la différence près qu’elles seront obligatoires pour l’ensemble des Etats membres.

La première nouveauté est l’obligation d’un déploiement de réseau fibre optique lors de la construction de nouveaux bâtiments. Si cela peut paraître un détail, le coût du déploiement vertical est une des raisons pour lesquelles nombre d’anciens immeubles ne se raccordent pas au très haut débit. Un déploiement lors de la construction, plus simple et moins cher, permettra donc aux opérateurs de simplement s’occuper du déploiement horizontal.

En France, c’est une loi de 2008 qui a défini cette règle. Elle est applicable depuis le 1er avril 2012 : tout bâtiment dont le permis de construire a été déposé après cette date doit avoir la fibre optique déployée verticalement.

Ce déploiement vertical semble être le point principal pour accélérer l’adoption du très haut débit en France, en Europe mais même à l’étranger. Une mesure semblable a été prise en Chine en début d’année.

Parmi les autres points qui seront discutés au Parlement Européen dans le cadre de cette nouvelle règlementation il y aura aussi une facilitation de l’accès aux infrastructures et une simplification du traitement des demandes de permis de construction des pylônes et des antennes. Les nouvelles demandes devraient être traitées en six mois maximum.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here