Le Royaume-Uni lance les recherches pour la 5G

Le Royaume-Uni lance les recherches pour la 5G

La 4G devrait faire son apparition en France dans quelques mois et est en train d’être déployée un peu partout dans le monde. Mais on sait déjà qu’à terme elle atteindra, comme toutes les technologies l’ayant précédée, une limite. Le Royaume-Uni, et en particulier l’Université de Surrey, a annoncé le début de la recherche pour la 5G.

La 4G s’annonce déjà comme une véritable révolution des réseaux mobiles. Mais la sur-connectivité des appareils pourrait bien, à terme, voir cette technologie devenir obsolète et ne plus suffire. En 2020, on estime à 50 milliards le nombre d’appareils qui seront connectés sur internet.

Le Royaume-Uni avait joué un rôle clé dans le développement de la 2G, mais le développement de la 3G et de la 4G n’a pas vu les centres de recherche du pays participer de manière significative. Du coup, l’Université de Surrey veut redorer l’image de la recherche britannique en lançant un nouveau centre dédié à la future génération de réseau mobile.

L’université a collecté quelques 43 millions d’euros chez les entreprises  intéressées pour lancer son nouveau centre de recherche. Le but : faire face aux problématiques qui apparaîtront dans le futur notamment en termes de nombre d’appareils et de multiplication de l’échange de données.

La 5G n’a pas encore commencé à être développée qu’on parlerait de débits avoisinant les 10 Gbps sur les stations relais. De quoi permettre l’échange de plus en plus grand de données dans le monde. En 2020, la quantité de données échangées devrait être 1000 fois supérieure à aujourd’hui.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here