Le Crowdfunding : une piste à développer pour Fleur Pellerin

Le Crowdfunding : une piste à développer pour Fleur Pellerin

La ministre déléguée à l’économie numérique a annoncé vouloir explorer et développer le crowdfunding, le financement participatif, que nombre de personnes en France connaissent déjà pour des projets musicaux.

Le Crowdfunding est en pleine expansion grâce à internet. Si en France le succès de My Major Company fait l’unanimité dans le monde de la musique, les projets autres restent dans l’ombre. Pourtant, il est possible de faire du financement participatif pour tout et n’importe quoi.

Aux USA, la société Kickstarter propose une plateforme de financement participatif où l’on trouve de tout, du projet scolaire au développement de la première console de jeux vidéo sous Linux. Cette dernière, appelée Ouya, a levé plus de 2 millions de dollars en moins de 2 jours alors que les initiateurs du projet prévoyaient de lever 900.000 dollars en un mois.

En France, il existe encore des freins au développement de ce type de financement. Et c’est sur ces freins que la ministre veut agir. Elle entend « regarder dans le cadre du groupe de travail sur le financement quels pourraient être les verrous réglementaires à faire sauter pour faciliter ce type de financements ».

Ce système basé sur l’appréciation d’un projet de la part du public permet de contourner les soucis liés au prêts qui sont de plus en plus difficiles d’accès pour les entreprises en cette période de crise.

« Je crois que c'est une piste d'avenir qui est séduisante pour beaucoup de personnes qui veulent investir de petits montants dans des entreprises qu'elles ont identifiées et qui s'associeraient ainsi plus personnellement dans le succès de l'entreprise » estime Fleur Pellerin qui rejoint la vision de la présidente du Medef, Laurence Parisot.

Mme Parisot avait effectivement déjà énoncé la piste du crowdfunding comme axe de développement en France en mai dernier, juste avant l’élection de François Hollande et le changement de pouvoir à la tête de l’état.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here