Le Conseil national du numérique s’aggrandit

Le Conseil national du numérique s'aggrandit

Deux sénateurs, deux députés, et cinq élus locaux ont été nommés au Conseil national du numérique (CNN), mardi 23 avril. Les nominations ont été publiées dans le Journal Officiel. Ces nouveaux élus rejoignent les trentre premiers membres chargés de conseiller le gouvernement et les collectivités dans leur usage du numérique.

Une quarantaine de personnes siègent désormais au Conseil national du numérique (CNN). Le gouvernement a annoncé en ce mardi 23 avril la nomination de neuf élus, plus suppléants, par arrêté ministériel en date du 4 avril. Certains ont été désignés par les présidents des deux chambres du Parlement ; d'autres par Fleur Pellerin, la ministre de l'économie numérique.

Avec cette « formation élargie », le conseil va pouvoir aider les ministres, mais également les élus à l'échelle nationale. La majorité actuelle au gouvernement reprochait à l'ancien Conseil national du numérique, créé en avril 2011 par Nicolas Sarkozy, de travailler exclusivement auprès du gouvernement. « Pourtant, les départements, les régions et les mairies font des investissements énormes dans le numérique », souligne-t-on au cabinet de Fleur Pellerin.

« Nous sommes très contents d'accueillir de nouveaux membres qui sont légitimes sur ces sujets. Il n'aurait pas été sain de se priver de leur expertise. », déclare Jean-Baptiste Soufron, le secrétaire général du CNN.

Deux députés font leur entrée au Conseil national du numérique. Laure de la Raudière, députée UMP d'Eure-et-Loire, a rendu deux rapports avec Corinne Erhel (PS), l'un sur la neutralité du Net, l'autre sur la régulation des télécoms. Elle est à l'origine des rencontres publiques Ovei (On vous explique Internet). Christian Paul, député PS de la Nièvre, a travaillé lui aussi sur la neutralité du Net et a d'ailleurs déposé une proposition de loi en 2010. Il copréside le groupe d'étude « Internet et la société numérique » à l'Assemblée Nationale.

Deux sénateurs ont aussi été nommés au CNN. Bruno Retailleau, sénateur UMP de Vendée, a présidé la commission du dividende numérique au Sénat. Il est également président du Conseil Général de Vendée. Pierre Camani, sénateur PS du Lot-et-Garonne et président du Conseil général de Lot-et-Garonne, a été choisi. Des suppléants députés et sénateurs ont également été nommés au Conseil national du numérique.

Le CNN accueille des élus locaux au nombre de cinq dont Claudy Lebreton. Elle est présidente du Conseil Général des Côtes-d'Armor et de l'Assemblée des départements de France, actif sur le thème de la fracture numérique et des réseaux d'initiative publique.

Ce qui correspond aux nominations de deux sénateurs, deux députés, cinq élus locaux ainsi que quatre parlementaires suppléants. Ces nouveaux membres s'ajoutent aux trente premiers nommés à la suite du décret présidentiel de décembre dernier sur la composition du nouveau CNN. Ils n'auront pas à se réunir tous les mois avec eux. La formation élargie doit se réunir une fois par an.

Au Conseil national du numérique, on attend que les nouveaux élus soient force de propositions.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here