La France aura sa filière Big Data

La France aura sa filière Big Data

L’Economie Numérique est une des grands moteurs de croissance dans le monde entier et, en particulier, dans les pays déjà industrialisés qui doivent faire face à la concurrence des géants en voie de développement où la main d’œuvre bon marché est attirante pour les entreprises et les investisseurs.

Si la main d’œuvre n’est plus vraiment compétitive, le savoir-faire reste une des valeurs sûres et en particulier dans le domaine des nouvelles technologies. Lors de la cérémonie des vœux de l’Afdel (Association française des éditeurs de logiciels) la ministre déléguée Fleur Pellerin a lancé un nouveau projet.

« Je souhaite une réflexion sur la création d’une filière structurée sur le Big Data, capable d’attirer les investissements étrangers ».

Le Big Data, la gestion de données tellement massives qu’elles nécessitent des infrastructures particulières, est une branche nouvelle qui se développe en parallèle des nouvelles technologies et en particulier de la fibre optique qui permet le partage de données de plus en plus volumineuses.

Fleur Pellerin a donc commissionné Tariq Krim, à qui l’on doit notamment Netvibes et Jolicloud, pour identifier et contacter les acteurs émergents dans ce nouveau marché en pleine croissance afin de les intégrer dans un projet plus global à visée nationale et internationale sur lequel pourrait intervenir le gouvernement.

Le développement d’une filière française du Big Data est sans doute un système pour dynamiser l’économie et attirer des investisseurs étrangers amateurs des nouvelles technologies ou qui nécessitent ces dernières pour leur propre développement.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here