Fibre optique : quelle sera la feuille de route des déploiements ?

Fibre optique : quelle sera la feuille de route des déploiements ?

Afin que le calendrier des déploiements du réseau fibre optique soit respecté, le directeur de la mission très haut débit du gouvernement a présenté son projet de feuille de route lors d’un colloque organisé mercredi par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR)

D’ici 2022, 80% du territoire français doit être couvert en FTTH. Pour ce faire, les acteurs en charge de faire respecter les délais fixent  les objectifs à atteindre par les opérateurs et les collectivités locales et font un point régulier sur le calendrier.

Mercredi, Antoine Darodes de Tailly, directeur de la mission très haut débit du gouvernement, a participé au colloque organisé par la FNCCR et a fait part de son projet de feuille de route.

Il permettrait d’optimiser les déploiements et de systématiser les contrats entre l’Etat, les collectivités locales et les opérateurs, c’est du moins ce que Fleur Pellerin a affirmé : « [Ces contrats] seront systématiques, y compris sur les zones très denses, de manière à garantir le déploiement des investissements et le calendrier associé à ces investissements »

M. Darodes de Tailly ajoute que « en cas constatation de manquements par les opérateurs, l’intervention publique sera immédiate. L’État viendra soutenir l’essentiel des besoins de financements des collectivités qui ainsi pourront intervenir en lieu et place de l’opérateur. »

Pour faciliter le déploiement, la mission THD a certifié que les prêts « seront de longue durée et à des taux bas ».

D’autant plus qu’« Il reste 1 milliard d’euros de prêts et 900 millions d’euros de subventions. Le guichet A n’a pas été sollicité par les opérateurs. Il va donc y avoir des taux bonifiés sur 300 millions d’euros de ces prêts qui vont être ouverts aux collectivités territoriales », a précisé Fleur Pellerin.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here