Cécile Duflot s’inquiète de la fracture numérique

Cécile Duflot s'inquiète de la fracture numérique

La fracture numérique est une expression née  avec l'avènement de l'ADSL. A l'époque la fracture signifiait qu'il y avait des foyers sans ordinateur et sans possibilité d'accéder à l'ADSL. Aujourd'hui, pour Cécile Duflot, le sens est un autre.

 

Lors de son discours d'ouverture pour la table ronde sur l'aménagement numérique de Bercy en juillet dernier, Cécile Duflot a fait part à l'assemblée de ses inquiétudes.

Puisque 99% de la population française est couverte par l'ADSL, le sens de « Fracture numérique » a changé. Désormais, pour la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement, elle représente une réalité différente : le fait que la moitié de la population française « n'a pas accès aux services qui nécessitent au moins 6Mbps ».

Avec la fibre optique, le problème risque de se généraliser si les fournisseurs d'accès à internet ne s'emploient pas à déployer le réseau très haut débit dans les zones à densité faible. Cécile Duflot estime que « plus de 40 % de la population […] ne seront pas couverts par la fibre ».

Elle a réaffirmé l'engagement du gouvernement de François Hollande d'une France 100% fibre d'ici 10 ans.

Le plan du gouvernement est d'atteindre 70% de population couverte en 2020 et 100% en 2025. Des dates qui sont toutefois déjà mises en doute par les experts.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here