150 millions d’euros pour les secteurs stratégiques du numérique

150 millions d'euros pour les secteurs stratégiques du numérique

La ministre déléguée à l'Economie Numérique, Fleur Pellerin, a lancé les appels à projets sur les technologies du numérique. A la clé, un investissement de 150 millions d'euros par le gouvernement afin d'aider l'essor de ces nouvelles technologies en France et aider la croissance des entreprises du secteur numérique.

Présente dans les locaux d'Oodrive, société française spécialisée dans le Cloud, le 25 avril dernier, la ministre Fleur Pellerin a présenté un nouvel appel à projets qui permettra aux sociétés gagnantes de bénéficier des 150 millions d'euros d'investissement public.

Les secteurs des nouvelles technologies dîtes de « cœur de filière » seront les premiers bénéficiaires de cette nouvelle campagne d'investissement voulue par Fleur Pellerin, Jean-Marc Ayrault ou encore Louis Gallois, auteur du rapport sur la compétitivité en France et commissaire général à l'investissement.

Les 150 millions d'euros seront alloués à quatre projets retenus dans les quatre axes définis par le gouvernement : comme l'explique Fleur Pellerin «  nous avons voulu cibler notre intervention sur les maillons les plus critiques de la chaîne de valeur du numérique ».

Le premier axe vise toutes les innovations qui peuvent représenter un « enjeu industriel » telles que les capteurs médicaux, les avancées dans le domaine des voitures intelligentes et connectées ou tout autre innovation qui pourrait représenter pour la France une avancée technologique mondiale et donc un positionnement clé dans l'industrie.

Autre axe, plus informatique cette fois, la question des calculs intensifs via le développement de logiciels ou de solutions pour les super calculateurs utilisés dans le monde entier.

Cloud et big data font l'objet d'un axe à part. Le transfert, la disponibilité et le stockage de fichiers dans le « nuage » sont évidemment au rendez-vous. Reconnu comme le futur de l'informatique et de plus en plus utilisé, le Cloud est doucement en train de s'imposer partout dans le monde mais pose encore des problèmes de sécurité tout en laissant de nombreux axes de recherche et d'amélioration possibles.

La sécurité en elle-même défini le quatrième des « cœurs de filière » qui bénéficieront de l'aide publique. Cryptographie, sécurité des données et des réseaux, sécurité face aux attaques de cyber-terroristes… autant de domaines de recherche qui pourraient faire de la France un leader mondial.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here