Carte des débits de Free : où est le très haut débit ?

Carte des débits de Free : où est le très haut débit ?

Jeudi 20 juin, l'opérateur Free a dévoilé une carte d'éligibilité à ses services plutôt complète. Mais ce qu'on remarque surtout, ce sont les débits affichés qui sont loin du très haut débit voulu par le gouvernement pour 2023.

Une opération de communication qui risque de ne pas faire une bonne publicité à Free que celle entamée jeudi 20 juin. Si l'opérateur a voulu être transparent sur ses débits, on remarque que les débits affichés s'arrêtent à un très vague « supérieur à 10 Mbps ».

Où est le très haut débit de Free sachant que le gouvernement de François Hollande désire avoir une France 100 % très haut débit pour 2023 ? il semble totalement inexistant sur cette carte.

Certes, les zones où le débit est « supérieur à 10 Mbps » sont assez nombreuses, mais ce ne sont là que des débits théoriques. L'opérateur précise bien que des paramètres techniques autres, tels que l'obsolescence du réseau, peuvent affecter les débits réels, forcément en négatif.

De plus, on peut supposer que si Free déployait du très haut débit, soit des débits supérieurs à 30 Mbps selon la définition de l'ARCEP, il les aurait affichés.
Par cette carte, Free confirme donc que le très haut débit n'est pas sa priorité et qu'il se contente de son ADSL qui ne correspond plus aux nouvelles nécessités de débit des foyers français.

Cette information vient s'ajouter à l'étonnante présentation de la nouvelle box Freebox Crystal qui n'est pas compatible avec le VDSL2. Loin d'avoir les performances de la fibre optique, le VDSL2 permet toutefois des débits supérieurs à l'ADSL en théorie.

Mais, dans la pratique, la distance entre la box et le Noeud de Raccordement Abonnés (NRA) font baisser très rapidement les débits réels de cette technologie qui ne peut être considérée comme remplaçant de manière efficace la fibre optique.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here