Arnaud Montebourg s’en prend de nouveau aux opérateurs

Arnaud Montebourg s’en prend de nouveau aux opérateurs

Le ministre du Redressement productif l’a décrit lui-même comme « sous coup de gueule de début 2014 ». Arnaud Montebourg ne veut pas que la guerre des prix entre les opérateurs télécom autour de la 4G s’envenime au point d’annihiler leurs capacités d’investissements.

30 milliards d’euros d’investissements attendus

« Ils se font la guerre sur le dos de l’intérêt général. Hors de question de laisser les prix s’effondrer parce que des milliardaires se querellent sur la place publique. Pas de rente sur le dos des consommateurs ni de guerre des prix au détriment de l’investissement et de l’emploi ». Arnaud Montebourg pourrait difficilement être plus clair. La guerre des prix et les réprimandes du Gouvernement avaient baissé en intensité pendant les fêtes : elles repartent de plus belle avec la nouvelle année.

La 4G, objet des tensions et de toutes les manœuvres de communication, continue donc d’alimenter l’actualité des quatre opérateurs : Free, Orange, Bouygues et SFR. En ligne de mire pour le ministre du Redressement productif : le déploiement de la fibre optique sur tout le territoire. Nécessitant d’importants investissements, l’Etat compte en effet sur les opérateurs pour contribuer à cet effort, d’autant qu’ils en tireront profit par la suite. « Nous voulons modérer les ardeurs de l’amour du low-cost et préserver l’équilibre économique du secteur. Nous attendons que les opérateurs investissent 30 milliards d’euros ces prochaines années pour développer la fibre optique. Car s’ils ne le sont pas eux, qui le fera ? », conclut Arnaud Montebourg, soucieux de ne pas avoir à faire payer les contribuables pour la fibre optique.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here