Arcep : pas de bridage de Youtube par Free mais congestion du réseau

Arcep : pas de bridage de Youtube par Free mais congestion du réseau

L'enquête de l'autorité de régulation des télécoms, l'Arcep, lancée par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir s'est terminée. Il n'y aurait pas de bridage Youtube de la part de Free mais une réelle congestion du réseau.

Fin des soupçons sur Free

L'opérateur low-cost Free était dans le collimateur de l'UFC Que Choisir et de l'Arcep après les diverses plaintes des internautes concernant les lenteurs pour regarder les vidéos Youtube, première plateforme de partage de vidéos du monde. LE ras-le-bol des consommateurs avait conduit les autorités à mener une enquête.

Dans un communiqué de presse, l'Arcep a dévoilé les résultats de ses recherches : l'opérateur de la société Iliad ne briderait pas le service de Google, comme on l'avait supposé, mais le problème viendrait d'une congestion du réseau au niveau du transfert de données. Une décision qui ne plaît guère aux freenautes.

Les freenautes libres de partir

Les abonnés de Free se sont étonnés que l'enquête ait pris autant de temps pour arriver à ce résultat, l'hypothèse de la congestion ayant été émise très rapidement. La seule solution est l'investissement de la part de la société Free et de la firme de Mountain View pour améliorer les débits.

Après le communiqué de presse, les réactions des freenautes ne se sont pas faites attendre. Plutôt mécontents, il ont été remis à leur place par le régulateur des télécoms qui leur a rappelé leur liberté de choix d'opérateur et qu'ils étaient donc libres de partir de Free.

La hausse prévue des abonnements de Free injustifiée

Xavier Niel, PDG de la société Free, avait annoncé en avril que l'abonnement par mois pourrait augmenter d'une dizaine d'euros pour, justement, palier les investissements nécessaires à l'amélioration des services. Mais l'Arcep estime que cette hausse est trop élevée.

Pour l'autorité des télécoms, une simple augmentation de quelques centimes par abonné serait suffisante.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here