20 gigaoctets de données ? Encore un effet d’annonce de Free

20 gigaoctets de données ? Encore un effet d’annonce de Free

Dans son forfait 4G à 2 euros, Free, adepte de l’annonce-choc, propose à ses abonnés 20 gigaoctets de données. Un total impressionnant en apparence et assez inutile en réalité dans la mesure où seulement 10 % des usagers dépassent le plafond de… 3 gigaoctets.

Une consommation moyenne de 800 Mo

D’après les statistiques publiées par les opérateurs, la consommation moyenne des Français se situe autour des 800 mégaoctets (Mo) par mois en 3G. Si l’on tient compte des données de l’Arcep, l’Autorité des télécoms, ce total descend même à 171 Mo par mois.

A l’heure actuelle, le plafond couramment choisi pour les forfaits mobile se situe à 3 gigaoctets (Go). Une offre en apparence suffisante si l’on considère que les abonnés à la 4G (environ 1,5 million) consomment en moyenne entre 1 et 2 Go de données par mois. Pour les plus gros utilisateurs d’Internet, les opérateurs ont prévu des forfaits adaptés et onéreux. Bouygues Telecom propose 16 Go pour 60 euros, SFR 9 Go pour 140 euros et Orange 6 Go pour 80 euros.

Ces offres monstres, comme l’analyse La Tribune, sont une « des recettes du succès : proposer beaucoup pour donner l’impression de faire une bonne affaire », les utilisateurs n’ayant pas à se soucier de leur consommation. Et les opérateurs insistent naturellement sur la data pour attirer de nouveaux clients, car ce sont les pièces jointes ou encore le streaming qui requièrent de fortes capacités. Même si 10 Go représentent néanmoins 10 000 mails, 30 heures de musique et 20 heures de vidéo par mois.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here