L’essor du VDSL 2, une entrave au bon développement de la fibre optique ?

L'essor du VDSL 2

À l'heure où l'aménagement numérique du territoire français, notamment par le déploiement de réseaux en fibre optique, est l'une des priorités du ministère de l’Économie numérique, dirigé par Fleur Pellerin, certains acteurs voient d'un mauvais œil la multiplication des offres VDSL 2.

Le VDSL 2 (Very High Speed Digital Subscriber Line 2) fait peur : ce protocole de transmission de données, qui repose sur l'utilisation du réseau téléphone traditionnel, permet d'aller jusqu'à 100 Mégabits par seconde et donne lieu à un véritable engouement chez les opérateurs.

VDSL2 contre Fibre optique

Si les FAI s'en frottent les mains, les élus locaux, eux, voient rouge et sont inquiets des conséquences que pourraient avoir les offres VDSL 2 sur le développement des réseaux de fibre optique : « la surenchère d'annonces du type jusqu'à 100 Mbits/s, sans indication des performances réelles de la ligne, va s'intensifier avec la concurrence sur le VDSL2 et obscurcir davantage encore le choix du consommateur », déplore Yves Rome, président de l'association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l'audiovisuel (Avicca).

Et de conclure que « l'aménagement numérique ne doit pas oublier l'objectif : construire le réseau qui amènera, pour tous, les services pour les trente prochaines années ».
 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here