La G.fast, avenir de la fibre optique ?

La G.fast

Olivier Roussat, PDG de Bouygues Télécom, estime que la fibre optique ne pourra pas être déployée sans la technologie G.fast qui la raccorde aux points de distribution. Cela fait écho à la récente ouverture d’une consultation publique de l’Arcep (l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes) pour réfléchir aux enjeux de la technologie FTTDP (Fiber to the distribution point). 

La G.fast un solution au problème

L’installation directe de la fibre optique dans les appartements de locataires ou de propriétaires n’est pas toujours acceptée ou ne peut pas être acceptée. Que des travaux se fassent directement à domicile rend les gens frileux. C’est pour cette raison que la fibre ne se déploie pas aussi rapidement que prévu selon Olivier Roussat.

La G.fast est selon lui la réponse au problème. Complémentaire à la fibre optique, la technologie permet d’avoir recours à la paire de cuivre existante. Olivier Roussat explique qu’ « elle associe le meilleur de la fibre optique et de la technologie ADSL2 ».  La G.fast représente donc une alternative moins coûteuse et plus rapide pour le déploiement de la fibre optique. 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here