Orange met la main mise sur la Bretagne

Orange met la main mise sur la Bretagne

Cela a été annoncé fin janvier, Orange a remporté la délégation de service public pour l’exploitation du réseau très haut débit qui doit desservir toute la Bretagne d’ici à 2030. Un très grand coup pour l’opérateur !

 

 

Un contrat de 17 ans

 

               Cet à la suite d’un appel d’offre qu’Orange a pu décrocher ce contrat de délégation de service public qui court pour une durée de 17 ans. Pas moins de 1,5 milliards d’euros ont été engagés dans ce projet afin que d’ici à 2030 tous les foyers bretons soient connectés à très haut débit, quel que soit leur lieu de localisation.

 

Pour financer ce projet, l’Europe a débloqué 80 millions d’euros et chaque communauté de communes devra payer un forfait de 445 euros par prise installée. Orange, pour sa part, louera de la bande passante aux différents opérateurs présents sur le marché et devra reverser une redevance annuelle de pas moins de 20% au syndicat Mégalis qui regroupe la plupart des intercommunalités de la Région Bretagne, les quatre conseils départementaux et le conseil régional.

 

Plus d’un million de foyers concernées

 

               Selon un communiqué de presse envoyé par l’opérateur, « Ces opérations, au financement desquelles ont participé l’Union Européenne, l’Etat, la Région Bretagne, les Départements et les Communautés de communes, permettront en moins de 15 ans, à plus d’un million de foyers, entreprises, et services publics de bénéficier d’un accès au très haut débit internet. Dès la fin de cette année, de nombreux foyers ou bureaux seront éligibles à la fibre optique, dans les villes moyennes (Auray, Carhaix, Lamballe, Redon) et dans les zones moins denses ».

 

Pour mener à bien ce déploiement, THD Bretagne, une filiale du groupe Orange a été créée et elle prendra en charge le réseau construit par Mégalis Bretagne pour en assurer l’exploitation et la commercialisation auprès des fournisseurs d’accès à internet. Ce réseau sera bien entendu accessible à tous les fournisseurs désireux de fournir un accès à très haut débit à leurs abonnés. Les fournisseurs d’accès pourront librement décider des offres qu’ils feront aux consommateurs finaux qu’ils soient particuliers, professionnels ou bien encore service public.

 

 

               Comme l’a rappelé Jean-Yves le Drian, président de la Région Bretagne, « cette décision constitue une étape majeure dans la vie du projet Bretagne Très Haut Débit, qui va ainsi permettre d’offrir progressivement, partout en Bretagne, des conditions d’accès identiques au très haut débit internet, conformément à l’ambition que se sont fixées dès 2012 les collectivités bretonnes, sous l’impulsion de la Région Bretagne et des Départements ».

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here