Obliger les opérateurs à respecter leurs engagements ?

Obliger les opérateurs à respecter leurs engagements ?

Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'économie Numérique, s'est exprimée devant le Sénat sur la vision du gouvernement concernant le déploiement de la fibre optique et du très haut débit. Le gouvernement pourrait jouer un rôle primordial.

 

Selon Fleur Pellerin, un des problèmes majeurs dans le déploiement du très haut débit est l'absence de garanties pour les collectivités territoriales. Elles n'ont « aucune garantie que les réseaux déjà déployés seront utilisé par les opérateurs. »

En cause « les modèles actuels de déploiement du très haut débit [qui] ne sont sécurisés ni pour les opérateurs ni pour les collectivités. » L'idée d'une instance nationale de pilotage, comme demandé à plusieurs reprises par les acteurs du numérique, semble devenir de plus en plus concrète.

« Ce pilotage national va servir d'observatoire capable de contrôler le rythme de déploiement des investissements. Il aura également la faculté de rappeler à l'ordre l'opérateur historique car les opérateurs doivent être contraints de respecter leur engagements. »

Cette décision de contraindre les opérateurs à respecter leurs engagements pourrait-elle provenir de l'arrêt du déploiement du réseau fibre optique de la part de Free ?

Fleur Pellerin a aussi annoncé que le gouvernement souhaite qu'avant la fin du premier quinquennat de François Hollande aucun français n'ait un débit inférieur à 5 Mbps. Loin du 100%  fibre prévu pour 2025 donc.

 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here