L’ ADSL tire sa révérence face à la fibre optique

L' ADSL tire sa révérence face à la fibre optique

Le temps de l'ADSL est bel et bien terminé semble-t-il. Avec la révolution fibre optique,  treize experts sont sur le point de plancher sur une période de 18 mois sur la manière dont sera débranchée la boucle locale cuivre qui fait désormais obstacle au développement de la fibre optique.

Les travaux commencent en juillet avec une équipe de treize membres qui auraient directement reçu la mission le 12 juin dernier par la ministre déléguée à l'économie numérique d'évaluer les modalités de retrait de la boucle locale cuivre.

Sous la présidence de Paul Champsaur l'ancien président de l'Arcep, la mission réunira toute une équipe qui comptera entre autres deux députés, deux sénateurs, un conseiller d'Etat ou encore deux économistes.

Un rapport d'ici fin 2014

Un rapport final est attendu pour la fin de l'année 2014 avec une équipe notamment en charge de l'identification des enjeux techniques, économiques, juridiques et sociaux du basculement progressif du réseau cuivre vers les réseaux en fibre optique jusqu'à l'abonné. Le défi est de taille car les acteurs impliqués sont nombreux et s'accompagnent de nombreuses convergences.

L'exemple est donné avec la société France Télécom qui ne souhaite pas forcément mettre fin à son réseau qui promet encore de bons résultats avec le VDSL2. Pour le député du Loire-et-Cher Patrice Martin-Lalande, le maintien du réseau cuivre est susceptible d'entraver le développement de la fibre optique à court et moyen terme.

« L’argent que l’on met dans la maintenance et le développement du cuivre ne pourra pas être investi dans le déploiement de la fibre optique. Par ailleurs, dans une période où le financement est très contraint, il serait trop coûteux de maintenir deux réseaux fixes. Il faut donc garder celui qui a le plus d’avenir, et c’est la fibre », explique-t-il.

Une indemnité pour France Télécom ?

L'extinction du cuivre se fera de manière progressive, en partie pour des raisons financières. Il est prévu que le déploiement de la fibre optique se fasse d'abord dans les villes puis les campagnes. Dans toute cette opération France Télécom perdra un actif par la volonté de l'Etat.
 

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here