L’UE se donne les fonds pour développer la 5G

L’UE se donne les fonds pour développer la 5G

Les nouvelles technologies vont aujourd’hui si vite que nous n’avons pas fini de parler d’un type que le nouveau est déjà sur la planche. C’est d’autant plus vrai dans le domaine des télécommunications et, en particulier, des débits mobiles et fixes. La 4G peine à se déployer en Europe que déjà l’on pense à la technologie suivante, la 5G.

La Fibre Optique et la 4G sont pourvoyeurs de compétitivité dans l’Union Européenne. C’est en tout cas l’avis de nombre de spécialistes du domaine. Mais les analyses et les prévisions entraînent déjà une réflexion sur l’après 4G, réflexion que Neelie Kroes prend très au sérieux. Malgré les coupes dans le budget justifiées par la crise, elle a décidé de donner les moyens à l’Europe de devenir le foyer de cette nouvelle technologie.

L’UE avait récemment décidé de retirer au déploiement de la fibre optique près de 8 milliards d’euros. Mais quelques 50 millions d’euros ont été alloués par la commissaire européenne à la recherche et au développement de la 5G, nouvelle technologie sensée permettre des débits de data mobile encore plus rapides que ceux de la 4G.

La 4G, d’ailleurs, est un sujet cher à Neelie Kroes qui estime que les opérateurs européens sont en retard sur son déploiement. Dans l’UE des 27, le nombre de pays disposant de cette technologie n’est que de 10n soit juste un peu plus du tiers. En comparaison, aux USA il y a déjà 13 millions d’abonnés.

Mais si l’Europe est en retard sur la 4G, ces 50 millions d’euros pourraient lui permettre de commencer à prendre de l’avance sur la 5G qui devrait voir le jour vers 2020 afin de pallier la demande prévu en data mobile.

Les estimations parlent en effet d’une demande de trafic mobile multipliée par 33 d’ici 8 ans et la 4G risque de ne plus suffire à terme.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here