Dégradation de la 3G : DegroupTest contredit les affirmations de l’UFC

Dégradation de la 3G : DegroupTest contredit les affirmations de l’UFC

Nouveau coup porté à l’étude de l’association UFC Que Choisir qui dénonçait la dégradation volontaire de la 3G par les opérateurs. DegroupTest vient de publier les chiffres du baromètre de ses connexions mobiles du 3e trimestre qui démentent les conclusions de l’UFC.

Une baisse négligeable des débits moyens

L’étude publiée le 19 novembre par l’association de consommateur accusait les opérateurs de volontairement dégrader la 3G afin de forcer les abonnés à opter pour la 4G. Elle avait appelé l’ARCEP, organisme faisant autorité sur le secteur des télécoms, à intervenir. L’attaque avait fortement irrité Orange et Free.

Le spécialiste du test d’éligibilité sur Internet DegroupTest publie chaque trimestre un baromètre de ses connexions mobiles. La dernière s’appuie sur 138 687 tests de débits dont 48 300 en 2G/3G et 14 647 en 4G contre 3040 pour l’UFC. Elle contredit les résultats de l’UFC en constatant seulement « une baisse négligeable » des débits moyens chez Orange, SFR, Bouygues Telecom (100 à 200 kb/s).

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here