Réseaux 4G : Bouygues répond à SFR

Réseaux 4G : Bouygues répond à SFR

Ce jeudi 24 janvier, le secrétaire général de Bouygues a tenu à répondre aux attaques de SFR et d’autres opérateurs opposés au projet de l’opérateur de recycler ses fréquences 2G en 4G.

C’est sur la chaine BFM TV que Bouygues a décidé de répondre à ses détracteurs qui n’apprécient guère que l’opérateur puisse fournir des fréquences 4G en utilisant ses anciennes fréquences 2G.

L’opposition des autres opérateurs à cette opération est d’autant plus marquée que Bouygues n’a pas participé à la ventes aux enchères de fréquences 4G lors de laquelle des opérateurs comme SFR ont dépensé plusieurs millions d’euros pour obtenir leur fréquence.

Suite à l’annonce de ce projet par Bouygues, les réactions des autres opérateurs ne se sont pas fait attendre. SFR, en tête de ligne, a de suite fait savoir dans un communiqué adressé au premier ministre que si cette opération se faisait, cela entrainera plusieurs milliers de suppression de postes dans leur entreprise. Un chantage à l’emploi qui n’a pas été du goût du gouvernement.

Didier Casas, secrétaire général de Bouygues Telecom, a tenu à répondre à ces accusations en précisant que le fait de fournir des fréquences 4G grâce à d’anciennes fréquences 2G est une pratique utilisée par « tous les opérateurs au monde, sauf en France ». Dans « 15 pays de l’Union européenne », les opérateurs utiliseraient les fréquences 2G en 4G.

Pour ce qui est des enchères, il indique que « tout le monde savait » qu’un recyclage des fréquences 2G en 4G était possible et que c’était autorisé par la Commission européenne depuis une décision du 27 avril 2011. L’opérateur faisait d’ailleurs déjà des tests pour savoir si cela était possible avec ses bandes 2G et d’autres opérateurs étaient également intéressés.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here