La fibre optique : secteur porteur pour l’emploi des jeunes

La fibre optique : secteur porteur pour l’emploi des jeunes

L’ambition de la France concernant la fibre optique est grande : déployer le meilleur réseau du monde. A l’heure actuelle, 50% de la fibre optique installée en Europe est fabriquée en France. De quoi susciter l’intérêt de jeunes professionnels soucieux de commencer une carrière dans un secteur porteur.

Futurs ingénieurs

Les contrats d’apprentissage se multiplient, tout comme l’intérêt des jeunes venus d’IUT pour le secteur des télécommunications progresse. Conscients des opportunités qui s’offrent à eux avec le déploiement de la fibre optique sur le territoire, ils sont nombreux à se tourner vers cette voie. A cet égard, Orange est l’un des opérateurs les plus actifs. « Nous accueillons une vingtaine d’apprentis, plus une trentaine de stagiaires. Cela nous permet de repérer les jeunes qui ont un potentiel, car nous avons monté le niveau des compétences dans nos recrutements », précise Daniel Darnaud, chargé de l’insertion des jeunes chez Orange pour la région Champagne-Ardenne.

Dit autrement, les partenariats entre les opérateurs et les centres de formation sont un jeu à somme positive pour les deux parties. « Notre partenariat officiel nous permet d’avoir un échange régulier avec le monde professionnel », explique Jean-Christophe Barbier, responsable de la filière informatique au Centre de formation des apprentis. « Les techniciens apportent leur savoir-faire sur des équipements que nous n’avons pas, vu le coût de la fibre optique ». A l’issue des périodes d’apprentissage, une part substantielle des jeunes est effectivement embauchée par les entreprises, tandis que les autres poursuivent leurs études dans des écoles d’ingénieurs, motivés par leur expérience sur le terrain.

COMMENTER

Please enter your comment!
Please enter your name here